Education émotionnelle: guide de l’animateur

Michel CLAEYS BOUUAERT
ÉDUCATION ÉMOTIONNELLE : GUIDE DE L’ANIMATEUR
CONTENANT FICHES DE JEUX ET ACTIVITÉS ÉDUCATIVES
PARU AUX ÉDITIONS SOUFFLE D’OR.

 

 

Ce livre est désormais épuisé en version papier, mais disponible en version PDF.

Lien pour l’achat d’une version PDF à 0,99 euros (sur le site des éditions du Souffle d’Or) :

http://www.souffledor.fr/boutique/produits_education-emotionnelle-guide-de-l-animateur_63_2974.html

Si vous avez des difficultés à obtenir cette version PDF, prenez contact avec l’auteur : michelclaeys09(at)gmail.com

—————————————————————————————–

L’intelligence émotionnelle est désormais bien reconnue. On sait aujourd’hui qu’aucune réussite, aucune vie heureuse, aucune société harmonieuse n’est possible sans  compétences précises dans le domaine du “savoir être”, de la communication et de la relation justes. Mais quelles sont exactement ces compétences ? Comment enseigner et développer cette intelligence émotionnelle ? Voici des outils pratiques pour tous ceux qui se sentent appelés à jouer un rôle actif dans ce domaine, enseignants, éducateurs, animateurs, formateurs.

Ce “guide” est un complément au livre du même auteur, Pratique de l’éducation émotionnelle (éditions Le Souffle d’Or), qui retrace de façon vivante le parcours d’un groupe d’élèves, un itinéraire qui invite le lecteur a rentrer dans l’apprentissage proposé. Le présent volume, en plus d’une introduction très complète sur les modalités de mise en place et d’utilisation des outils pédagogiques présentés, rassemble sous forme de fiches la totalité des jeux et activités qui dans le texte de base sont joués et commentés en situation.

Michel CLAEYS BOUUAERT, psychothérapeute né en Belgique, a fondé une des premières librairies de développement personnel à Bruxelles en 1981, avant de poursuivre son parcours de thérapeute et d’animateur. Depuis 2000, il réside en Chine, à Pékin, y enseigne dans plusieurs universités et travaille comme psychothérapeute, éducateur et formateur.

ISBN 978 2 84058 330 1
19 €
Éditions Le Souffle d’Or
www.souffledor.fr

SOMMAIRE

Avant Propos

Introduction à l’animation en éducation émotionnelle
1 – Préalable
1.1 – Confiance et sécurité
1.2 – Le rôle du groupe
1.3 – Pas un « drill » pour former le caractère
1.4 – Pas de la psychothérapie
1.5 – Pas réservé aux psy
1.6 – Pas une matière à enseigner
2 – Format des sessions
2.1 – Rythme et continuité
2.2 – Local et matériel
2.3 – Quel type de groupe
3 – Consignes et attitudes
3.1 – Les bonnes attitudes à cultiver
3.2 – Instaurer une atmosphère de confiance
3.3 – Etablir des contrats
3.4 – Favoriser l’auto apprentissage
3.5 – Gérer d’éventuelles difficultés
4 – Animation
4.1 – Introduire l’éducation émotionnelle
4.2 – Introduire les thèmes
4.3 – Introduire les jeux
4.4 – Jouer les jeux
4.5 – Le cercle de partage
4.6 – Clôturer la session
5 – Outils complémentaires
5.1 – Exercices d’échauffement
5.2 – Introduction à la relaxation
5.3 – Jeux de rôle et impro
5.4 – Le journal

Fiches de jeu:
Voir
Ressentir
Identifier nos besoins
Formuler des demandes
Voir le jugement
Prendre responsabilité
Ecouter et communiquer
Le pouvoir de la pensée
Estime de soi et confiance
Lâcher prise et liberté
L’écoute active
Gérer les conflits
Qui suis-je ?
Le pouvoir de l’intention
Puissance et jeux de pouvoir
La loi du miroir
Explorer nos espaces intérieurs
Valeurs et objectifs

Cartes pédagogiques:
Index des jeux et animations
Index chronologique
Index alphabétique
A propos de l’auteur

 

Introduction

Dans ce second volume consacré à l’éducation émotionnelle je livre, à l’intention des enseignants, éducateurs, animateurs et formateurs, les fiches des jeux activités qui sont abordées dans ‘Pratique de l’éducation émotionnelle’. Le premier livre en effet présente un récit, une série de cours tels qu’ils peuvent être vécus par une classe d’élèves dans un contexte idéal. Les thèmes de l’éducation émotionnelle y sont introduits et développés, des jeux sont joués et commentés, les dialogues invitant le lecteur à se sentir impliqué. Tout se déroule de manière optimale et condensée, l’objectif étant de démontrer ce qui est faisable en suivant un parcours d’apprentissage dont le lecteur lui-même est sensé être le premier bénéficiaire. Dans la réalité les choses sont souvent un peu plus complexes et les apprentissages nécessitent davantage de temps. Si le premier livre a pour but d’illustrer ce qu’une pédagogie de la communication et de la relation justes peut être, dans celui-ci on aborde la mise en place concrète de ce type d’animation.

Au cours des pages qui suivent je réponds d’abord à un certain nombre de questions pratiques liées à l’animation de tels groupes. Ensuite je détaille un par un tous les jeux et les activités qui sont mentionnés dans le texte de base, plus quelques autres. L’ordre d’apparition de ces activités respecte celui du premier livre. Il est cependant évident que la plupart des jeux présentés ici peuvent être proposés dans un ordre et un contexte différent, pour illustrer des thèmes ou des apprentissages différents. Souvent de légères modifications permettront des applications variées. Je mentionnerai certaines variantes, mais vous en créerez d’autres, sans aucun doute.

Après les fiches de jeux, je vous livre les cartes de reformulation que j’utilise, en indiquant la manière de les utiliser. Là aussi, vous aurez certainement des idées pour étoffer ce que je propose, ou pour ajuster les exercices à votre public. Ces cartes peuvent être photocopiées et reproduites pour une utilisation plus pratique.

Suite à la première édition de ‘Pratique de l’éducation émotionnelle’, de nombreuses réactions m’ont convaincu de la nécessité d’offrir un soutien accru à ceux qui souhaitent mettre en pratique cette approche. Après avoir distribué à ceux et celles qui me le demandaient mes fiches de jeux et mes cartes, je suis heureux aujourd’hui de pouvoir offrir l’ensemble de ces ressources dans ce volume, grâce au soutien éclairé de Yves Michel, mon éditeur. Puissent donc ces outils vous être utiles. Je précise que je vis et travaille en Chine. Je ne suis donc pas disponible en Europe pour des formations, pas pour l’instant du moins, mais sans doute n’est-ce pas indispensable. A ceux qui hésiteraient à se lancer dans ce type d’animation je dirais que la principale formation (ou expérience) qui leur faut est celle d’animateur. Après, les thèmes eux-mêmes doivent être bien maîtrisés, mais ça c’est une question de développement personnel. Or en Europe les stages proposés dans ce domaine sont nombreux et variés. La CNV (Communication non violente), la PNL, l’analyse transactionnelle, la sophrologie et bien d’autres, tout cela peut être fort utile.

Enfin, je ne résiste pas au plaisir de citer quelques uns des témoignages reçus :
– Institutrice primaire, je suis très sensible à l’éducation émotionnelle et je pratique au sein de ma classe toute une série d’activités autour de la communication, la prévention et la gestion des conflits, le bien-être… Je viens de découvrir le livre « Pratique de l’éducation émotionnelle », je prends beaucoup de plaisir à le lire et je pense que je vais pouvoir adapter plusieurs activités pour compléter celles que je pratique déjà.
– Après avoir été enthousiasmés par sa lecture, nous expérimentons maintenant avec plaisir et émerveillement sa mise en pratique, que ce soit avec des étudiants ou dans le monde de l’entreprise.
– Votre livre résume parfaitement ce que j’observe dans ma pratique de sophrologue depuis 7 ans, à savoir la nécessité d’acquérir les bases du bien être.
– Le livre m’intéresse beaucoup, je commence à l’utiliser avec des jeunes ou moins jeunes en difficulté et j’aimerais bien développer ce type d’approche de base, savoir si cela se pratique déjà en France sous cette forme, dans quel type de structures…
– Je viens de finir votre livre, et je l’ai trouvé absolument génial. J’ai essayé de pratiquer vos conseils pour moi-même et j’ai aussi réalisé quelques jeux avec les élèves de ma classe qui ont 8 ans.
– Je suis psychologue scolaire en écoles publiques, cette sensibilisation me semble urgente auprès des enfants!

J’ai reçu aussi de la part de Olivier Broni et Gilles Joussot-Dubien, enseignants et consultants à Paris, un feedback très complet :

‘Lorsqu’il y a deux ans nous avons acheté le livre ‘Pratique de l’Education Emotionnelle’, nous ne nous doutions pas de la dynamique qu’il a créée depuis, en nous et autour de nous, que ce soit sur le plan personnel ou professionnel. Sa lecture nous a immédiatement enthousiasmés. Sous une forme vivante, accessible et utilisable, nous estimons qu’il propose une synthèse impressionnante et novatrice entre plusieurs courants de pensée ; sans jamais les citer, il les unifie et les transcende. Ce livre entrant en résonance avec nos propres sensibilités et conceptions, nous avons voulu très rapidement expérimenter les ateliers et exercices proposés. Il se trouve que nous intervenons à la fois dans le monde universitaire, en tant qu’enseignants, et dans le monde de l’entreprise, en tant que consultants, ce qui nous a permis de pratiquer en de multiples occasions.
Nous avons trouvé dans ce livre des exercices très puissants pour prendre conscience, avoir un autre regard, s’engager. Par exemple, nous avons mis en oeuvre les exercices sur le thème « prendre responsabilité » afin de montrer aux participants les possibilités de prendre leur destin en mains et ne plus subir les situations vécues comme contraignantes. Les exercices, au départ parfois déroutants, ont été globalement bien vécus et ont permis d’ouvrir un débat très riche. Le jeu de « la machine vivante », permettant à chacun de se sentir à la fois « individu » et connecté aux autres, a été particulièrement réussi. Peu à peu nous avons exploré la plupart des thèmes.
Après deux ans de pratique, nous nous apercevons qu’au départ il peut y avoir une certaine réticence de la part des participants à entrer dans les concepts et les jeux proposés. Nous lisons dans leurs regards une expression déconcertée : «voir, ressentir, écouter, demander ?  On connaît cela depuis longtemps ! Et en plus il faut parler de nous-même, exprimer ce qu’on ressent !…». Mais passées ces premières réticences certains se relâchent, se laissent entraîner par l’aspect ludique des exercices proposés et petit à petit c’est l’ensemble des participants qui bascule. Quelques uns peuvent garder un fond de scepticisme, mais ils ne se positionnent jamais en opposants, emportés par l’enthousiasme de la majorité. Plus on avance, plus la parole se libère et les doutes s’expriment. A travers les différentes activités, chacun peut se sentir compris, écouté et valorisé. Et personne n’y reste insensible dans ces environnements plutôt contraignants que sont l’école et l’entreprise. Séance après séance une dynamique se crée ; les participants s’ouvrent et les relations entre eux s’intensifient.
Il n’est jamais trop tard pour se connecter à soi-même et aux autres. On peut regretter que ce type d’enseignement ne soit pas effectué dès le plus jeune âge. Cela peut en effet donner envie de réformer en profondeur le système éducatif. Cependant notre stratégie à nous est plutôt celle des petits pas…
D’autres que nous sans aucun doute auront envie, après avoir lu ce livre, de diffuser son esprit et son contenu en animant des ateliers. Et même si cela se fait à une échelle modeste, nous pensons que les graines semées finiront par germer et se reproduire… Certains diront qu’avant de vouloir changer le monde il faut se changer soi-même… Selon nous, les deux vont de pair : en animant des ateliers d’éducation émotionnelle vous grandirez en même temps que vous ferez grandir le groupe… Nous le vivons chaque fois que nous sommes dans cette position d’animateur et en un an, comme nous le disions au début, nous avons l’impression d’avoir gravi plusieurs marches de l’escalier qui nous rapproche de nous-même, de ce que nous sommes profondément.’

C’est certainement ce que je vous souhaite à tous, éducateurs et animateurs. Puissent ces outils vous être utiles. Bon travail, bonne continuation.